Stop Lecture Augmenter le volume à 50% ( Moyen )
Contact : Assistochat @
[ Déja 573 membres, dont 3 adhérents, inscrits sur www.assistochat.fr ]

Association au profit des
chats malheureux
de Nice (06000, France) et environs


Nous contacter

Tel. 04.93.86.49.32
( de 15h à 18h, mardi - jeudi - samedi )


Notre permanence

130, Bd de le Madeleine
06000 Nice - France


Nous contacter

assistochat@gmail.com


Urgence vétérinaire

Rubrique « Urgence vétérinaire »

( Pseudo et / ou mot de passe perdus : Cliquer Ici / Vous inscrire gratuitement : Devenir membre )

Nous ne sommes pas seuls !!! Venez découvrir l’ensemble de nos partenaires : « Rubrique liens utiles »

Aidez-les

Aidez-moi




[ Nom ] : Notre magnifique TAZ est un jeune chaton des rues de 5/6 mois que nous n’avons pas eu le cœur de remettre dehors où une vie de misère l’attendait. Sa sociabilisation à l’homme se passe bien et TAZ commence à bien progresser .
[ Age ] : 5/6 mois
[ Sexe ] : Mâle
[ Type ] : Européen poil long
[ Stérilisation ] : Oui
[ Vaccination ] : Oui
[ Action ] : Adoption

Plus d'infos
Rechercher



+

+

L’espace actualités

[ L’association vous informe ]


Toutes les dernières nouvelles concernant l’association !!!
( Dépêche, Organisation, Manifestation, Evénement, Petite annonce,… )

[ Rappel ]


Pour les membres inscrits sur www.assistochat.fr, recevez directement par @mail toutes les dernières informations via la « Newsletter » d'Assistochat. ( Rubrique : « Mon compte » )
Aux Brizeaux, les chats auront bientôt leur hôtel

[ Date de publication : 18/02/2013 à 04h55 ]


UN PAS EN AVANT... ENFIN !!!

 

 

Jusqu'à maintenant, on se contente d'attraper les chats errants pour les mettre en fourrière. Mais aussitôt, il en arrive d'autres. « Un cercle sans fin. »

 

Pour lutter contre la prolifération des chats errants, la ville de Niort, associée à la maison de retraite, tente sur ce quartier une expérience innovante.

 

Les chats errants du quartier des Brizeaux auront bientôt leur hôtel. Un « abri pour chat libre », tout près de la maison de retraite, sur un terrain qui appartient à la Ville. Une façon originale de lutter contre la prolifération massive des chats.

 

A l'heure actuelle, beaucoup de personnes âgées des Brizeaux nourrissent les chats qui n'appartiennent à personne en particulier. Elles pourront désormais le faire dans une maisonnette avec un petit enclos, également accessible aux enfants des écoles ou aux autres habitants du quartier.

 

Inverser la logique

 

On inverse ainsi la logique habituellement suivie. Jusqu'à maintenant, la Ville se contente d'attraper les chats errants et de les mettre en fourrière. Mais aussitôt leur capture, il en revient d'autres. « Un cercle sans fin », observe Chantal Barré, adjointe au maire en charge de la politique de l'animal en ville. Par ailleurs, fourrières et refuges étant envahis, tous les animaux ne peuvent être placés : une partie est euthanasiée. Une spirale stérile avec laquelle l'expérience des Brizeaux entend rompre. Tant que les chats du coin auront leur abri, on n'en attirera pas d'autres. Et ces habitués seront attrapés pour être identifiés et stérilisés. « Il s'agit d'une régulation intelligente qui, en plus, met en avant le rôle social de l'animal », estime Geneviève Gaillard, les chats étant devenus aux Brizeaux les mascottes de bien des résidants de la maison de retraite, du foyer-logement ou du village seniors ouvert l'an dernier.

 

Une fois stérilisés, les chats seront relâchés sur le site et deviendront des « chats libres ». Cet « hôtel pour félins » est une première sur Niort. L'expérience, si elle s'avère concluante, pourrait faire des petits dans d'autres quartiers.

 

nr.niort@nrco.fr

Yves Revert

 

Copyright ©2011 | XHTML | CSS | Site optimisé 1024 pixel ( largeur ) ou supérieur | Plan du site
Site créé par Blingkeur pour "Assistochat" | Contacter l’administrateur Rémi | Contacter le(s) modérateur(s) Rémi