Stop Lecture Augmenter le volume à 50% ( Moyen )
Contact : Assistochat @
[ Déja 448 membres, dont 2 adhérents, inscrits sur www.assistochat.fr ]

Association au profit des
chats malheureux
de Nice (06000, France) et environs


Nous contacter

Tel. 04.93.86.49.32
( de 15h à 18h, mardi-samedi )


Notre permanence

130, Bd de le Madeleine
06000 Nice - France


Nous contacter

assistochat@gmail.com


Urgence vétérinaire

Rubrique « Urgence vétérinaire »

( Pseudo et / ou mot de passe perdus : Cliquer Ici / Vous inscrire gratuitement : Devenir membre )

Nous ne sommes pas seuls !!! Venez découvrir l’ensemble de nos partenaires : « Rubrique liens utiles »

Aidez-les

Aidez-moi




[ Nom ] : Fin juillet on nous signale 23 chats enfermés dans le noir, sans eau ni nourriture. Pire, même pas de bac à litière...
Aucun n'était stérilisé.
Avec ARPA & AJPLA, nous avons pu retirer ces pauvres minous de l'enfer.
[ Age ] : 10 ans
[ Sexe ] : Mâle
[ Type ] : Européen poil court
[ Stérilisation ] : Oui
[ Vaccination ] : Oui
[ Action ] : Adoption

Plus d'infos
Rechercher



+

+

Comment déceler les maladies

[ Retour vers la liste conseils ]


Rien n’est plus difficile que de soigner un chat. Son instinct de félin lui ordonne en effet de dissimuler toute affection afin de ne pas apparaitre « amoindri » face aux prédateurs.

Alors comment tromper sa vigilance et reconnaître les premiers signes ?

Une seule et unique solution. Soyez attentif au moindre changement de son comportement et, si vous décelez l'un des nombreux symptômes parmi la liste suivante, consultez sans attendre votre vétérinaire.




LE COMPORTEMENT



  • [ L'apathie ]

    Votre chat ne joue plus, perd de sa vivacité, refuse de sortir. Il cherche à s'isoler, ne répond plus aux sollicitations et dort plus que d'habitude. Un seul reflexe, prende sa température.

    La prise de température de votre animal est très simple. Enfoncer avec délicatesse un thermomètre, au bout enduit de vaseline, dans l'anus de votre chat si la température est inférieure à « 37,5°C » ou supérieure à « 39°C », votre chat est souffrant.
  • [ Le halètement ]

    Il accompagne souvent la fièvre ou peut être signe de troubles cardiaques.
    Par contre, il est tout à fait normal par grande chaleur.
  • [ La toux ]

    Dans la plupart des cas, les bronches sont seulement irritées, mais la toux peut traduire un état plus sérieux comme une pneumonie, une allergie, la présence d'un corps étranger, ou encore une insuffisance cardiaque.
  • [ L'éternuement fréquent ]

    Il peut être le signe d'une maladie très connue : le coryza
  • [ L'amaigrissement ]

    Que l'appétit soit conservé ou non, c'est un signe de parasitisme, de troubles digestifs ou de leucose féline. Un diagnostic doit être établi par un vétérinaire. Pour rappel, un chat doit avoir un poids constant. Par contre, un chat âgé à tendance à maigrir naturellement.
  • [ La pelade ]

    Des plaques dépourvues de poils sont généralement typiques de la teigne. Méfiez-vous, cette mycose cutanée est transmissible à l'homme, mais très facilement soignée. Cela peut également provenir d’un problème d’allergie (aux puces par exemple).
  • [ L'hypersalivation ]

    Si votre chat salive beaucoup et soudainement, soyez attentif. Si cela persiste, consultez un vétérinaire. Il peut s'agir d'un empoisonnement. Cela peut également indiquer un problème beaucoup plus grave au niveau de la bouche, la calicivirose, qu’il faut soigner très rapidement (Consulter votre vétérinaire).




LES ORGANES SENSORIELS



  • [ Les yeux ]

    Des yeux qui coulent, des clignements persistants, une coloration du blanc de l'œil sont le signe d'une infection oculaire.
  • [ Les oreilles ]

    Un chat qui se gratte les oreilles et qui se secoue continuellement la tête peut être un signe d'infection (gale auriculaire, otite infectieuse...).
  • [ La truffe ]

    Une truffe sèche, chaude et sale est souvent signe de maladie.




L'APPAREIL DIGESTIF



  • [ La diarrhée ]

    Elle peut être signe d'une simple indigestion mais aussi du typhus, et peut entraîner une grave déshydratation. Courante chez les chatons ou en cas de changement brusque de nourriture.
  • [ La constipation ]

    Elle est dangereuse chez les chats âgés car leur intestin risque de se boucher (occlusion).
  • [ Les vomissements répétés ]

    Ils sont souvent le signe de maladies alarmantes (parasitose, virose, hépatite, leucose) ou de l'ingestion d'un corps étranger.




LES PARASITES



Les parasites externes ou internes peuvent provoquer des affections plus ou moins graves chez le chat. Il est heureusement possible de combattre ces hôtes indésirables au moyen de produits et de vermifuges adaptés.


Stronghold : Vers, puces et gale / Frontline : Puces et tiques / Milbemax : Tous types de vers



[ LES PARASITES EXTERNES ]



  • [ Les puces ]

    Elles sont visibles à l'œil nu et donc facilement repérables. De la taille d'une tête d'épingle, elles courent, sautent dans les poils et se nourrissent au passage du sang de votre chat. Non seulement elles entraînent des démangeaisons, mais elles affaiblissent votre chat et peuvent même lui transmettre des parasites comme le ténia.
  • [ Les poux ]

    Pas toujours visibles à l'œil nu, ils provoquent de fortes démangeaisons et des plaies dues au grattage.

Préventions et traitement des parasites externes

Les colliers n’ont plus d’efficacité (les puces s’auto-immunisent).

Les poudres sont plus conseillées et les sprays sont à appliquer sur l’ensemble du pelage. Evitez le contact avec les yeux et la gueule. Ne les utilisez pas sur des chatons trop jeunes ou des chats malades. Les pipettes sont à privilégier (pratiques et efficaces).

Les aérosols spéciaux (type fogger) sont indispensables pour assainir l'environnement de votre chat, son panier en particulier, en même temps que le traitement de l'animal.

Les cachets et les doses liquides (selon la posologie) sont à ajouter dans la nourriture de votre chat.



[ LES PARASITES INTERNES ]



On les trouve dans les intestins où ils vivent, se nourrissent et se reproduisent.
Sous nos latitudes, ce sont principalement des vers plats ou ronds.


  • [ Les ascaris ]

    Ces vers ronds entraînent des troubles digestifs et parfois des affections pulmonaires ou hépatiques. Les selles des chats atteints sont remplies d'œufs de parasites et peuvent ainsi contaminer les autres chats.
  • [ Le ténia ]

    Ver plat, il provoque les mêmes symptômes que les vers ronds, mais fait subir en plus de violentes démangeaisons anales.

Les vermifuges, un traitement efficace

Demandez conseil auprès de votre vétérinaire. Les vermifuges doivent être adaptés selon le type de parasites, mais aussi en fonction de l'âge de votre chat. Il est conseillé de vermifuger les chats adultes environ quatre fois par an et les chatons une fois par mois dès l'âge de six semaines et jusqu'à un an.





LES MALADIES



  • [ La panleucopenie ou le typhus ]

    Les chatons y sont très sensibles. Ses symptômes sont un brusque abattement, d'importants vomissements et des diarrhées. Son évolution est souvent mortelle. Cette maladie est connue aussi sous le nom de distemper, la panleucopénie féline est une maladie très répandue et souvent fatale. La plupart des chats risquant d'être exposés à la panIeucopénie au cours de leur vie, la vaccination contre cette maladie revêt une importance cruciale
  • [ Le coryza ]

    Affectant les voies respiratoires, il affaiblit le chat et le rend plus sensible aux autres infections.
  • [ La rhinotracheite virale ]

    La rhinotrachéite virale féline est l'infection respiratoire supérieure la plus grave et la plus répandue chez les chats. Les signes cliniques sont fièvre modérée, manque d'appétit, éternuement, larmoiement, écoulement oculaire et nasal, respiration difficile et toux. L'infection, même si elle est traitée adéquatement, peut provoquer une maladie chronique. La vaccination est extrêmement importante.
  • [ Le calicivirus felin ]

    Le calicivirus félin est un autre virus qui affecte le système respiratoire supérieur des chats. Il est responsable d'environ 40% de toutes les maladies respiratoires chez les chats. La gravité de l'infection peut varier, mais les symptômes incluent fréquemment fièvre modérée, ulcères et vésicules sur la langue. Même s'ils sont traités avec succès, les chats atteints par le calicivirus peuvent devenir porteurs chroniques et présenter des symptômes cliniques chroniques d'éternuement et d'écoulement oculaire. Cette maladie entraine de grandes souffrances chez le chat.
  • [ La chlamydiose ]

    Très contagieuse, connue aussi sous le nom de pneumonite féline, cette maladie provoque une infection respiratoire légère et affecte particulièrement les muqueuses oculaires. Les symptômes sont le larmoiement ainsi que parfois l’éternuement et l’écoulement nasal.
  • [ La rage ]

    Extrêmement grave, le virus de la rage affecte le système nerveux et provoque une maladie fatale. Tous les mammifères, incluant l'homme, sont sensibles à cette infection. La rage comporte un danger certain pour la santé. Il est donc très important que votre chat soit vacciné contre cette maladie. En fait, la vaccination est exigée par certaines municipalités et par réglementation fédérale pour voyager à l'extérieur du pays. Actuellement, dans notre région (PACA), aucune obligation car aucun cas de rage.

Copyright ©2011 | XHTML | CSS | Site optimisé 1024 pixel ( largeur ) ou supérieur | Plan du site
Site créé par Blingkeur pour "Assistochat" | Contacter l’administrateur Rémi | Contacter le(s) modérateur(s) Rémi