Stop Lecture Augmenter le volume à 50% ( Moyen )
Contact : Assistochat @
[ Déja 448 membres, dont 2 adhérents, inscrits sur www.assistochat.fr ]

Association au profit des
chats malheureux
de Nice (06000, France) et environs


Nous contacter

Tel. 04.93.86.49.32
( de 15h à 18h, mardi-samedi )


Notre permanence

130, Bd de le Madeleine
06000 Nice - France


Nous contacter

assistochat@gmail.com


Urgence vétérinaire

Rubrique « Urgence vétérinaire »

( Pseudo et / ou mot de passe perdus : Cliquer Ici / Vous inscrire gratuitement : Devenir membre )

Suivez nos conseils en découvrant l’ensemble de nos bons reflexes : « Rubrique les conseils »

Aidez-les

Aidez-moi




[ Nom ] : MAYA - ISADORA - FAUVE - PILOU PILOU -LOOPING
vous attendent.

[ Age ] :
[ Sexe ] :
[ Type ] :
[ Stérilisation ] : Inconnu
[ Vaccination ] : Inconnu
[ Action ] : Parrainage

Plus d'infos
Rechercher



+

+

Comment choisir la méthode de contraception

[ Retour vers la liste conseils ]


La contraception est une décision importante à prendre au moment de la puberté de votre petit compagnon. Pilule, piqûre, stérilisation ou castration … Quelle solution choisir pour votre chat ou votre chatte ?




[ Les signe de puberté ]



[ Chez le mâle ]

A l'image des autres félins mâles, votre jeune chat vous signifie, entre six et huit mois, parfois avant, qu'il est pubère lorsqu'il commence à marquer son territoire en urinant chez vous, laissant derrière lui tâches et odeurs malodorantes.

[ Chez la femelle ]

Comme pour le mâle, c'est vers l'age de six à huit mois ou avant qu'elle devient pubère. Commence alors la ronde des chaleurs qui se répètent à quelques semaines d'intervalle et durent une dizaine de jours. Votre petite chatte devient alors très caressante, urine plus souvent, se frotte partout et ses miaulements rauques attirent tous les mâles du quartier. Elle peut aussi, parfois, marquer son territoire comme un matou.

Si votre chatte va et vient à sa guise, sans intervention de votre part, elle donnera naissance à une portée d'adorables petits chatons... 2 mois plus tard ! Sachant qu'une chatte peut avoir entre 2 à 3 portées par an, si vous ne souhaitez pas de chatons, il serait sage et responsable de penser à une contraception définitive.




[ Plusieurs types de contraception existent ]



[ Vous avez un mâle ? ]

Une seule solution pour les mâles, la castration, qui consiste en l'ablation des testicules. Effectuée sous anesthésie générale par votre vétérinaire, l'opération se fait en quelques minutes et sans douleur pour votre petit compagnon qui vous sera rendu le jour même. Inutile de vous inquiéter. Votre chat ne sera pas traumatisé par la disparition de ses instincts sexuels. Il n’en est même pas conscient.

[ La contraception transitoire ]

Pilules ou piqures sont à déconseiller formellement. Elles provoquent l’apparition de cancers (mamelles et utérus) vers 8 ou 9 ans, dans 95 % des cas.

[ La contraception définitive (stérilisation) ]

Elle est réalisée sous anesthésie générale par votre vétérinaire qui effectuera l'ablation soit des ovaires soit de tous les organes sexuels (ovaires et utérus). Vous pourrez récupérer votre petite chatte le jour même et les points de suture lui seront retirés environ une dizaine de jours plus tard. Rassurez-vous, votre chatte ne sera pas traumatisée par la disparition de ses instincts sexuels également.

[ Avant l'intervention ]

Comme pour toute opération effectuée sous anesthésie générale, il est indispensable que votre chat ou votre chatte soit à jeun une douzaine d'heures avant l'intervention. Votre vétérinaire vous le rappellera certainement au moment de la prise de rendez-vous.

[ Quels effets ? ]

Un chat castré devient plus sédentaire, plus social et plus doux. Ses fugues et bagarres passionnelles sont beaucoup moins fréquentes. Autre avantage significatif pour votre maison ou votre appartement, il cesse d'uriner partout pour marquer son territoire. Chez la femelle, la stérilisation supprime les chaleurs.




[ Pourquoi faire stériliser son chat ]



Faire stériliser un chat ou une chatte permet de lutter contre la surpopulation animale et ainsi éviter de trop nombreux abandons et euthanasies.

Les avantages pour les animaux sont avant tout d'ordres sanitaires et comportementaux.

( Les propriétaires doivent faire face à leurs responsabilités et vaincre leur résistance morale face à une intervention parfaitement maîtrisée par les vétérinaires )

La stérilisation consiste en l’ablation des ovaires chez la chatte et en l’ablation des testicules chez le chat. Il s'agit d'une intervention chirurgicale classique pour les vétérinaires, qui ne présente aucun risque pour les animaux et comporte plusieurs avantages. Elle permet avant tout de supprimer définitivement la reproduction, donc d’éviter la naissance de chatons et ainsi l’accroissement de la surpopulation animale, cause de très nombreux abandons, euthanasies et mauvais traitements. On estime que chaque année, un demi million de chats sont euthanasiés faute de trouver des adoptants.

S’il est charmant de voir naître et d’élever une portée de petits chats, il faudra par la suite les placer dans des foyers prêts à les éduquer et à leur assurer de bonnes conditions de vie pendant une quinzaine d’années. Un démarchage beaucoup trop inaccessible pour de simples particuliers.

( Amplitude de travail, espace du logement, aspect financier difficile, vaccinations et vermifugations régulières, alimentation, soins vétérinaires, toilettage pour certaines races )

[ Avantages pour la santé et le comportement ]

La stérilisation présente des avantages pour la santé des animaux.

Chez les femelles, lorsqu’elle est pratiquée avant la puberté (apparition des premières chaleurs en moyenne vers l’age de six à huit mois), elle supprime le risque d’apparition de tumeurs mammaires ou utérines, fréquentes chez les carnivores domestiques. La stérilisation supprime également la manifestation des chaleurs (vocalises notamment), parfois pénibles à supporter pour certaine races à chaleurs rapprochées (Siamois en particulier).

La castration du mâle, qui nécessite une intervention plus légère que l’ablation des ovaires, a aussi des avantages. Bien sûr, elle annule le risque de développement de cancer des testicules mais également augmente la longévité du chat qui sort à l’extérieur en modifiant son comportement territorial.

[ Moins d'accidents chez le chat castré ]

Le chat castré limite ses déplacements, occasionnant donc moins d’accidents sur la voie publique et de bagarres avec ses congénères. Par conséquent, il est beaucoup moins exposé aux morsures et griffures entraînant plaies et abcès.

Pour de nombreux propriétaires d’animaux, le frein à la stérilisation est d’ordre moral. Il faut pourtant comprendre qu’un animal castré reste un formidable compagnon, qu’il n’est pas frustré, et que la vie de son maître est grandement facilitée en vacances, pendant les promenades ou lors de la cohabitation de plusieurs animaux de sexe différent.

Le coût de la stérilisation peut paraître élevé, mais il doit être comparé aux dépenses liées à la naissance d’une portée de chatons. Outre le temps important qui doit leur être consacré, il faudra les faire vacciner et vermifuger, sans compter les frais des soins éventuels et de nourriture spécifique de la mère et des petits.




[ Quatre bonnes raisons de faire stériliser votre chat ]



L'ensemble des vétérinaires préconise de faire stériliser son chat, qu’il soit mâle ou femelle, vers l’âge de six mois, avant les premières chaleurs pour la femelle.

Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Absolument ! C’est une recommandation tout à fait valable et logique puisqu’elle concerne la santé et le bien-être de votre animal. Et, à bien y penser, elle concerne aussi notre bien-être à nous, en tant que propriétaires, puisque la stérilisation de Minou et de Minette nous évitera, sans aucun doute, un paquet de problèmes éventuels.

Alors, voici quatre bonnes raisons de faire « opérer » votre petite bête avant que les ennuis ne commencent.

1.) Prévenir les problèmes de santé

Les vétérinaires recommandent de faire stériliser les chats et les chattes afin de prévenir certains problèmes de santé éventuels. En effet, les chattes non stérilisées sont susceptibles de développer au cours de leur vie un cancer des glandes mammaires, généralement malin, ce qui n’est pas le cas chez les chattes opérées. De plus, une infection utérine grave et pouvant être mortelle, que l’on appelle en jargon médical une pyométrite, peut survenir chez la chatte adulte non stérilisée et demande une intervention médicale rapide et coûteuse.

Quant aux mâles non castrés, ils sont susceptibles de développer divers problèmes de prostate ainsi que des cancers testiculaires. Par ailleurs, ces mêmes matous étant de sérieux « coureurs de jupons », ils sont définitivement plus batailleurs que les autres et courent le risque de développer maintes blessures de guerre, morsures et griffades, apportant leur lot d’infections, d’abcès et la transmission de virus mortels tels que la leucémie féline (FELV) et le sida (FIV) du chat !

2.) Diminuer certains comportements gênants

Une chatte non stérilisée devient fertile avant même d’avoir un an ! Elle aura alors des cycles de chaleurs pendant lesquel elle attirera inévitablement tous les matous du coin. Cris, miaulements rauques et batailles s’en suivront. Pendant tout ce temps, madame change totalement de comportement : Elle miaule intensément (à en être fatigante d’ailleurs), se dandine, est très démonstrative et beaucoup plus affectueuse que d’habitude.

Pendant une heure... c’est cocasse et charmant !

Pendant des heures... ça devient vite épuisant pour les gens !


Si elle n’est pas accouplée, ce comportement peut durer presque dix jours entiers puis recommencer dix jours plus tard et encore ... et encore ... pendant toute la saison des amours, soit généralement de février à octobre ! Pendant cette longue période de chaleurs, madame attire tous les matous et, bien sûr, ce qui vient avec : Miaulements rauques la nuit, cris, batailles entre mâles et tout le tralala.

De plus, les fugues sont plus fréquentes chez les chats non castrés qui partent en quête de femelles et de territoires à conquérir. Une fugue de quelques jours donne souvent bien des soucis aux propriétaires et aux enfants, amoureux de leur chat.

Bonne nouvelle, les risques de fugues sont diminués d’environ 90 % grâce à la stérilisation.

Malheureusement, les fugues peuvent aussi se prolonger à vie… Il arrive parfois que le jeune matou ne revienne jamais ! La castration diminue donc les chances de perdre son minet dans le décor ! La vie « libre » présente de nombreux dangers.

3.) Éviter les frictions avec vos voisins

Il n’y a rien de plus frustrant que toutes ces nuits de sommeil interrompues à répétition par les sérénades acharnées et les cris rauques des matous venus acclamer ou réclamer la chatte en chaleur de vos voisins !

Et puis, il ne faut surtout pas oublier le pire : le matou non castré du voisin qui vient uriner chez vous à répétition pour marquer son territoire. L’odeur de cette urine est forte, persistante et tout à fait désagréable. Suffisamment déplaisante, j’en suis sûre, pour dévaluer une maison auprès d’acheteurs potentiels !

4.) Être un propriétaire socialement responsable

Les refuges débordent d’animaux. Certains quartiers sont envahis par des chats errants et trop d’animaux sont euthanasiés, faute de faire mieux. Est-il nécessaire d’en dire plus? Soyons donc responsables ! Si on décide d’avoir un chat, c’est un devoir de citoyen que de le faire stériliser, tout simplement pour éviter de participer à cette surpopulation féline inutile et pour son bien-être.

Copyright ©2011 | XHTML | CSS | Site optimisé 1024 pixel ( largeur ) ou supérieur | Plan du site
Site créé par Blingkeur pour "Assistochat" | Contacter l’administrateur Rémi | Contacter le(s) modérateur(s) Rémi